Assainissement Collectif

L’assainissement collectif désigne le raccordement d’une habitation au réseau d’assainissement de la commune.

Il consiste à :
Collecter les eaux usées (les regrouper et les amener aux stations de traitement au travers d’un réseau d’égouts) Puis à traiter ces eaux sales (les nettoyer avant qu’elles soient rejetées dans le milieu naturel : c’est l’épuration)

Le réseau unitaire et le réseau séparatif

Les réseaux unitaires évacuent dans les mêmes canalisations les eaux usées domestiques et les eaux usées pluviales. Economiquement plus avantageux que la création et la gestion de deux réseaux séparés, il faut cependant prendre en compte dans la conception et le dimensionnement des ouvrages de collecte et traitement les variations de débit des eaux de pluie.

Les eaux domestiques

(salles de bains, cuisines, wc) elles sont essentiellement porteuses de pollution organique et chargées de détergents (produits lessiviels), de graisses,…

Les eaux industrielles

varient d’une industrie à l’autre mais peuvent contenir des produits toxiques, des solvants, des métaux lourds, des hydrocarbures,… Certaines d’entre elles doivent faire l’objet d’un prétraitement de la part des industriels avant d’être rejetées dans le réseau de collecte.

Les eaux pluviales

(l’eau de pluie se charge d’impuretés au contact de l’air, puis en ruisselant sur les toits et les chaussées des villes).

La collecte des eaux usées

La collecte s’effectue par l’évacuation des eaux usées domestiques, (et éventuellement industrielles) à la sortie des habitations au travers des canalisations du réseau d’assainissement (appelées aussi collecteurs) qui ont pour fonction de transporter les eaux sales par gravité ou à l’aide de postes de refoulement, jusqu’aux stations de traitement. 

Les travaux à réaliser pour atteindre l'objectif de dépollution d'une commune :

Elimination des Eaux Claires Parasites.

Notion de taux de dilution : un système de traitement des eaux usées, même de type extensif comme un lagunage, ne peut être efficace que si le taux de dilution des effluents est inférieur à 200 %.
Le bureau d’études a donc, après avoir mesuré le taux de dilution, déterminé les parties du réseau de chaque commune qu’il est judicieux de rénover pour éliminer les eaux claires parasites et ainsi ramener à un niveau inférieur à 200% le taux de dilution.

Ramener les effluents en un seul point.

Très souvent, le réseau actuel d’une commune évacue les effluents sur plusieurs exutoires. Afin de ne pas multiplier les installations de traitement sur une même commune, il est nécessaire de créer des réseaux de transport des effluents pour les amener en seul endroit. Cela implique fréquemment l’installation de postes de relevage en fonction de la topographie de la commune.